Bordeaux Clairet, rosé, 2017

Clôture de la vente dans
Durée de la vente Du. Au.
Vente clôturée
  • Le Bordelais
  • Rosé
  • Unité
  • Boire/Garder
Bordeaux Clairet, rosé, 2017 Agrandir l'image
Bordeaux Clairet, rosé, 2017

Les amateurs de clairet ne peuvent ignorer cette cuvée de référence qui, derrière une robe très soutenue caractéristique, dévoile une bouche ronde, grasse et peu acide où la fraise des bois, la groseille et la framboise s'entremêlent dans un équilibre remarquable.

Social Imprimer

Caractéristiques du vin

  • La cuvée : Bordeaux Clairet
  • Le millésime : 2017
  • Appellation : AOC Bordeaux
  • Couleur : Rosé
  • Cépages : 100 % Merlot
  • Terroirs : argilo-sablo-limoneux
  • Vendanges : mécaniques
  • Type de viticulture : raisonnée
  • Contenance : 75cl

Dégustation - Garde

  • Œil : rose soutenu
  • Nez : fraise des bois, framboise
  • Bouche : fruitée, souple et grasse
  • Service : 8-10°C
  • Boire avant : 3 ans
  • Boire à partir de : 2018
  • Vinification : macération de 24 à 60 heures avant pressurage
  • Élevage : 4 mois sur lies en cuves

Accords Mets/Vins

  • Accords met/vin : cuisine asiatique

Domaine :

Depuis 1982, Patrick Carteyron exploite les 40 ha du Château, implanté sur un sous-sol de graves, avec une ambition résolument qualitative. Objectif atteint dans les trois couleurs pour des vins très recherchés appréciés des experts comme des consommateurs.

Région :

Voir les dernières ventes dans cette région

Le vin de Bordeaux représente l’image même du vin à travers le monde. Il couvre une superficie de 117.500 ha et produit en moyenne 5.700.000 hl. Le vignoble s’articule autour de la Garonne, la Dordogne et leur estuaire commun, la Gironde.

Le climat y est tempéré et le vignoble protégé de l’océan par les Landes. Les gelées sont peu fréquentes. Même si le printemps et parfois l’été sont bien arrosés, un bel automne détermine souvent la qualité du millésime.

Le sous-sol présente une certaine diversité. Ainsi les grands crus naissent-ils souvent sur une croupe graveleuse alors que les alentours sont composés de sédiments calcaires ou argileux. La complexité des Bordeaux naît entre autres de l’adéquation du cépage et du sous-sol.

Encépagement rouge: merlot (60 %), cabernet sauvignon (25 %), cabernet franc (11 %) ainsi que petit verdot et malbec.

Encépagement blanc: sémillon (53 %), sauvignon (35 %), muscadelle (6 %) ainsi que colombard et ugni blanc.

Les derniers millésimes

  • 2010: rouges riches, puissants avec des tannins imposants. Grand potentiel de garde. Blancs secs frais et élégants. Liquoreux fins, fruités avec une belle acidité.
  • 2011: rouges contrastés avec des tannins imposants et une acidité bien présente. Blancs secs réussis, digestes et rafraîchissants. Liquoreux riches et concentrés.
  • 2012: rouges plus réussis sur la rive droite à dominante merlot. A boire assez jeunes en attendant les millésimes précédents. Blancs secs parfumés et bien équilibrés.
  • 2013: Millésime difficile et hétérogène en rouge mais des vins fins à boire jeunes. Blancs secs très fins et aromatiques. Liquoreux de grande garde à l’équilibre magnifique. 

Retour en haut de page