Mercurey 1er Cru Clos l'Evêque

Clôture de la vente dans
Durée de la vente Du. Au.
Vente clôturée
  • La Bourgogne
  • Rouge
  • Unité
  • Boire/Garder
Mercurey 1er Cru Clos l'Evêque Agrandir l'image
Mercurey 1er Cru Clos l'Evêque

Cette cuvée à la robe rubis révèle un nez délicat de fruits rouges et de sous-bois et une bouche aux notes acidulées et minérales.

Un 1er Cru tout en finesse. 

Notes :
  • La Revue du Vin de France 15/ 20

Social Imprimer

Caractéristiques du vin

  • La cuvée : Mercurey 1er Cru Clos l'Evêque
  • Le millésime : 2013
  • Appellation : Mercurey 1er Cru
  • Couleur : Rouge
  • Cépages : 100 % Pinot Noir
  • Terroirs : argilo-calcaire
  • Vendanges : manuelles
  • Type de viticulture : raisonnée
  • Contenance : 75cl

Dégustation - Garde

  • Œil : robe rubis cerise
  • Nez : fruits rouges et sous-bois
  • Bouche : acidulée et délicate
  • Service : 14-16°C
  • Boire avant : 3 à 5 ans
  • Boire à partir de : 2016
  • Vinification : fermentation de 15 jours en cuve
  • Élevage : 15 mois en fûts dont 20 % neufs

Accords Mets/Vins

  • Accords met/vin : entrecôte grillée, fromages frais

Critique d'experts :

  • La Revue du Vin de France

    Vin noté : 15/ 20

Domaine :

Ce majestueux domaine s'étend sur 37 ha dont 15 ha en Premiers Crus sur les meilleurs terroirs de l'appellation. Bertrand Devillard et ses enfants le dirigent actuellement et contribuent à sa notoriété croissante grâce à leur savoir-faire et leur exigence sans failles.  

Région :

Voir les dernières ventes dans cette région

Alors qu’elle ne représente que 3 % du vignoble (avec une superficie de 27.500 ha et une production de 1.500.000 hl), la Bourgogne symbolise, avec le Bordelais et la Champagne, le vin français à travers le monde. Elle produit 60 % de blancs à base de chardonnay, 32 % de rouges à base de pinot noir et 8 % de rosés et crémants.

Vignoble septentrional, les vins blancs sont vifs mais gras, structurés et complexes avec des arômes d’agrumes, de fleurs blanches, de beurre, de noisette avec parfois une touche minérale ou de sous-bois.

Quant aux vins rouges, l’acidité leur confère souvent un grand potentiel de garde. Ils présentent des notes de griottes et de fruits rouges qui gagnent en complexité avec le temps.

Alors qu’on n’y trouve quasiment que 2 cépages, l’extrême diversité des micro-terroirs (appelés climats) génère une incroyable diversité de nuances aux vins selon les sols, la pente ou l’exposition. Le vignoble est très morcelé et les parcelles de faible superficie. Cela nécessite des vendanges essentiellement manuelles et induit une multiplication des cuvées chez un même vigneron qui leur imprime une vraie personnalité.

Quatre zones géographiques composent la Bourgogne : l’Yonne (Chablis), la Côte d’Or (Côte de Nuits et Côte de Beaune), la Côte Chalonnaise et le Maconnais.

Les derniers millésimes

  • 2010 : millésime produisant des vins frais, charnus et veloutés, très typés Bourgogne. Concentration due à de petits rendements.
  • 2011 : vins tendres, assez riches avec des tannins fins. Faible acidité qui les rend souples.
  • 2012 : vins digestes et fins avec une belle acidité. Production assez faible mais de qualité.
  • 2013: Rouges réussis et bien équilibrés en raison de petits rendements. Blancs bien mûrs dotés d’une belle tonicité en finale.

Retour en haut de page